France Duval, artiste lyrique

LES DÉBUTS

Native de la Beauce, la mezzo-soprano France Duval a fait ses études musicales au Conservatoire de Musique de Québec, avec Rolande Dion, puis en pédagogie et en Art lyrique à l’Université Laval avec Michel Ducharme & Louise André.

Elle est auteur d’un spectacle musical pour enfants, Le secret du Capitaine Celsius, donné plus de trois cents fois à travers le Canada et en Europe. L’artiste-interprète enregistre alors la chanson-thème des Nordiques de Québec. Elle enregistre à cette époque plusieurs émissions de radio et de télévision et collabore aux concerts et aux enregistrements de plusieurs artistes renommés dont Michel Lalonde et Georges Hamel.

France Duval débute officiellement à la scène lyrique professionnelle en 1986 avec le rôle de la Baronne Elsa dans La Mélodie du Bonheur et, en 1987, elle fait partie de la distribution de La Vie parisienne d’Offenbach à la Place des Arts à Montréal.

1986 - Baronne Elsa (Mélodie du Bonheur).jpg
France Duval dans le rôle de la baronne Elsa en 1986.

LE DUO LYRIQUE

En 1989, avec le baryton Bruno Laplante, elle lance le Duo lyrique Laplante-Duval au Festival International d’Orford, et part en tournée pour une trentaine de concerts au Québec d’abord, puis au Mexique, au Japon, en Corée et en Australie. Ce début prometteur est suivi de multiples tournées en Europe, en Asie et en Amérique latine (Mexique, Brésil et Venezuela).

Artiste très polyvalente, elle reçoit le Prix d’Ambassadrice culturelle de la Beauce, participe à des tournages de films, fait des messages publicitaires, compose et interprète la chanson-thème L’Île Ronde en 2000.

1990 - Casals Hall + Durand - copie.jpg
France Duval en récital au Casals Hall à Tokyo, en 1990. Au piano, Marc Durand

En 2000 et 2003, le duo lyrique a l’insigne honneur de représenter le Canada aux Journées internationales de la Francophonie en Europe de l’Est (Prague, Saint-Pétersbourg, Bratislava, Vienne, Pécs, Budapest, Zagreb, Belgrade, Cluj-Napoca…etc.). Le couple est également très en demande pour ses programmes originaux de duos d’amour romantiques et ses concerts à thèmes sur le Cinéma, la Belle Époque ou les Années Folles.

DISCOGRAPHIE

Plusieurs disques sont déjà à l’actif de France Duval dont Dialogues d’amoureux, l’Intégrale des mélodies de Henri Duparc, les Poèmes vocaux de Jules Massenet, Chantons Noël, L’Opérette française, et un disque de duos romantiques français, Éternels baisers. Très créative, France s’amuse à faire des mises en scène originales et enregistre même un CD familial particulier, Une famille en harmonie, avec ses filles, Rosemarie et Mathilde.

DE RÉCITALS EN OPÉRETTES

Boursière du Ministère des Affaires Culturelles, elle incarne plusieurs rôles principaux dont celui d’Aspasie de l’opérette Phi-Phi de Christiné, celui d’Yvonne Printemps dans un programme commémoratif, en France et au Québec et, en 1991, le Prince Orlofski de la Chauve-Souris de Johann Strauss au Théâtre Saint-Denis.

Soliste invitée de l’Orchestre Amati, de l’Opéra de Québec et de l’OSQ, elle participe à plusieurs Salons en Europe, enregistre pour Radio-France, donne un récital au Festival Déodat de Séverac, près de Toulouse, puis à Troyes et à l’Opéra de Vichy avant de participer au Festival des Nations, à Rome. En 1998, c’est le rôle principal de Gemma dans L’Intendant Bigot, opéra historique canadien d’Ulric Voyer, qu’elle recrée dans le cadre des Fêtes de la Nouvelle-France, à Québec.

1998 - Vichy - France devant l'Opéra de Vichy - copie.jpg
France Duval devant l’opéra de Vichy en 1998.

En mai 2004, elle est de la « création mondiale » de la cantate Fernand (Premier Grand Prix de Rome 1839) de Charles Gounod avec le Nouveau Théâtre musical et l’Orchestre de l’Estuaire de Rimouski. Elle y incarne le premier rôle féminin, celui de Zelmire.

 

2004 - Fernand 26 Mai - Première mondiale de FERNAND.jpg
La famille Laplante-Duval et Marc Duguay lors de la création de Fernand, en 2004.

 

Professeure invitée au Camp musical d’été de la MIMC sous la direction de Carl Urquhart de l’Université McGill, à l’été 2004, elle fait, en décembre de la même année, une septième tournée au Japon et dans l’Ouest canadien, cette fois avec un programme familial qui marque les débuts internationaux de la « Famille Laplante-Duval ». Puis, à l’été 2005, tournée en Drôme provençale, pour marquer le 60eme de la fin de la deuxième guerre mondiale. France Duval y est soliste principale avec un orchestre allemand et un choeur international pour le Requiem et Gallia de Charles Gounod.

En 2006, en France, elle chante le rôle de Mozart dans la comédie musicale du même nom de Sacha Guitry et Reynaldo Hahn, à Paris, au Carrousel du Louvre, et participe au Festival Un été à Bourges. De retour au Canada, elle donne une série de dix (10) concerts de Chantons Noël au Théâtre Impérial de Québec (repris en nov. 2007 au Théâtre Saint-Denis) et chante en soliste avec l’orchestre symphonique de Lévis dirigé par Gilles Auger.

En 2007, elle participe au Concert d’Ouverture du Nouveau Palais Montcalm à Québec et, l’année suivante, au Congrès Eucharistique International de Québec avec un programme intitulé La Prière en Famille. Le même programme est repris en Europe à la Chapelle du Rosaire de Vence (Chapelle Matisse) et dans la Cathédrale de Bourges dans le cadre du festival Un Été à Bourges. En 2010,  elle chante deux fois à Vancouver, à l’Olympiade culturelle et pour l’Événement André-Mathieu (Rendez-vous du Cinéma québécois).

P066.jpg
La famille lors de La prière en famille à la cathédrale de Bourges, en France, en 2009.

 

FRANCE DUVAL, PROFESSEURE

Inspirée par Pierre Bernac, Charles Panzéra, Lilli Lehmann, Richard Miller … France Duval est très reconnue pour son enseignement du Chant classique, en leçons privées et aux étudiants du Collège CNDF dans la région de Québec, où elle intègre également l’Eutonie de Gerda Alexander à la formation technique vocale et à l’interprétation.

Elle enseigne le chant français au VISI (Vancouver International Song Institute) en juin 2013    et 2014 et donne en récital un panorama de mélodies canadiennes des 19e et 20e s. qui connait un très vif succès, récital toujours disponible en duo avec Bruno Laplante. Elle collabore au développement de   « L’Anthologie de la musique québécoise », immense projet autour du patrimoine musical du pays.

Elle obtient ainsi en 2014, à L’Université Laval de Québec, une maitrise professionnelle en didactique instrumentale pour son projet d’intervention : « L’Art du Chant dans la mélodie du Québec », dirigé par le Dr. Francis Dubé.